Navigation – Plan du site

La primauté du temps pour l'interprétation du sujet : le cas du lari

Lélia Picabia
p. 113-126

Résumés

Ce travail propose une étude de la composition morphologique des syntagmes nominaux définis en lari (langue bantoue du Congo), selon leur distribution dans la proposition (position sujet versus position régime). La conclusion la plus saillante est qu'en position sujet, si la proposition comporte des morphèmes de temps, le syntagme nominal est toujours défini, même s'il ne comporte aucun déterminant approprié. L'hypothèse descriptive avancée est que le temps de la proposition légitime l'interprétation définie du sujet.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lélia Picabia, « La primauté du temps pour l'interprétation du sujet : le cas du lari », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 31 | 2002, mis en ligne le 06 juin 2005, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rlv.revues.org/410 ; DOI : 10.4000/rlv.410

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page