Navigation – Plan du site

Les séquences consonne + yod en gallo-romain

Tobias Scheer et Philippe Ségéral

Résumés

Dans un cadre syllabique "CVCV", une séquence Cj issue de la consonification de i / e brefs latins en hiatus est une séquence hétérosyllabique, de type "Coda-Attaque". Ceci implique que j est en position forte ("appuyée") et C en position faible (Coda syllabique). L'évolution en gallo-roman des séquences [labiale + j] confirme l'analyse: yod se renforce en position forte (> dJ) et la labiale s'affaiblit en position faible (> ø). Partant de ce cas, nous montrons qu'il en va de même pour tous les groupes Cj. Le renforcement de yod revêt deux formes différentes: la fortition (affrication en dJ), et la gémination de yod. (Les séquences t + i / e en hiatus appartiennent à une phénoménologie différente.) La substance phonétique apparaît ainsi comme secondaire (non causale) dans les "palatalisations". Ces "palatalisations" impliquant yod sont, fondamentalement, la manifestation d'un processus positionnel.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Tobias Scheer et Philippe Ségéral, « Les séquences consonne + yod en gallo-romain », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 30 | 2001, mis en ligne le 06 juin 2005, consulté le 23 mai 2017. URL : http://rlv.revues.org/324 ; DOI : 10.4000/rlv.324

Haut de page

Auteurs

Tobias Scheer

Articles du même auteur

Philippe Ségéral

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page