Navigation – Plan du site

A note on generic quantification and the ontology of twins and bikini

Alda Mari
p. 147-162

Résumés

Les phrases génériques avec indéfinis pluriels en français ont une distribution très limitée. En particulier, en l’absence de modifieurs nominaux, de modaux ou de prosodie contrastive, l’ensemble des prédicats nominaux qui peuvent apparaître en position sujet ne comprend que les prédicats dits intrinsèquement pluriels comme jumeaux. Les prédicats « sortaux » pluriels comme carrés sont exclus, sauf s’ils sont modifiés. Cet article renforce l’hypothèse que les énoncés génériques indéfinis sont quantificationnels (contrairement aux énoncés définis pluriels en français) et que la quantification nécessite une « individuation ». Il s’efforce d’expliquer pourquoi jumeaux dénote un individu pluriel alors que ce n’est pas le cas de carrés. Il examine différentes approches qui utilisent des outils extensionnels pour définir l’ontologie des entités dénotées par les prédicats intrinsèquement pluriels, et propose une explication fondée sur la notion intensionnelle de tout coordonné. La perspective ontologique proposée ici complète la perspective syntaxique qui conçoit jumeaux comme un prédicat réciproque.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. The basics: inherently plural predicates
2.1. A preliminary note on indefinite plural generic sentences
2.2. Specificity of inherently plural predicates
3. Ontology and representations
3.1. Introducing coordinated wholes
3.2. “Des” and coordinated wholes
4. First try: sets of sets and the parallelism between individuals and situations
5. Second try: relational predicates and coordinated wholes
5.1. Introducing coordinated wholes
5.2. Back to “twins”
6. Back to “des” and coordinated wholes
6.1. Coordinated wholes vs sums
6.2. Previous views of sums as not qualifying as individuals
6.3. “Bikinis”
7. Conclusion

Aperçu du début du texte

1. Introduction

It is commonly held that quantification requires a form of “individuation” (see Kratzer, 1995, von Fintel, 2004). This note is concerned with the ontology of the plural individuals denoted by a plural noun like twins. Its main goal is to explain what type of object plural nouns like twins denote and why, and in what sense, this object qualifies as an “individual”. We also explain why plural nouns like squares do not denote an object that qualifies as an “individual”.

Nouns like twins have the specificity of being able to be used in “des” indefinite generic sentences, as already noted by Dobrovie-Sorin and Laca (1996) Dobrovie-Sorin and Mari (2007a/b) and Dobrovie-Sorin (2012).

These authors note that while (1a) is a perfectly acceptable sentence, (1b) is not.

(1)

a.

Des jumeaux se ressemblent dans les moindres détails

 

 

“Des” twins look like each other down to the minor details

 

 

*Des carrés ont quatre côtés

 

 

“des” squares have four sides

We proceed on the assumption that...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alda Mari, « A note on generic quantification and the ontology of twins and bikini », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 41 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 28 juillet 2014. URL : http://rlv.revues.org/2113

Haut de page

Auteur

Alda Mari

IJN Institut Jean Nicod, CNRS/ENS/EHESS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page