Navigation – Plan du site

Generics Articulate Default Generalizations

Sarah-Jane Leslie
p. 25-44

Résumés

Les phrases génériques expriment des généralisations sur les espèces, comme « les tigres ont des rayures », « les canards pondent des œufs », « les tiques transmettent la borréliose ». Je présente et examine de nouvelles données d’adultes et d’enfants qui suggèrent que les génériques expriment des généralisations cognitivement par défaut – c’est-à-dire qu’ils expriment sur les espèces des généralisations basiques et précoces du point de vue du développement. Au contraire, les énoncés quantifiés expriment des généralisations cognitivement plus élaborées et ardues. D’autres données suggèrent que les généralisations génériques ne dépendent pas uniquement de la prévalence. Ces généralisations fondamentales sont plutôt sensibles à un certain nombre de facteurs liés au contenu, comme la possibilité que la propriété en question soit dangereuse ou bien surprenante, ou qu’elle est une propriété essentielle et caractéristique de l’espèce. Cela suggère que notre moyen le plus basique de former des généralisation inductives est sensible à des facteurs sémantiques riches.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Introduction: Our Judgments of Generics
The Psychological Significance of Generics
Generics in Acquisition
Defaulting to the Generic
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction: Our Judgments of Generics

Generics are sentences that express generalizations about kinds, such as “tigers are striped,” “ducks lay eggs,” and “ticks carry Lyme disease.”Quantified sentences such as “all tigers are striped,” “most barns are red,” and “some ticks carry Lyme disease” can also express generalizations about kinds, but unlike generics, they convey information about how many members of the kind have the property in question. Quantified statements have proved highly amenable to semantic analysis—for example, “all tigers are striped” is true just in case the set of tigers is included in the set of striped things. More generally, quantified statements depend solely on straightforward content-neutral information—of the sort that can be represented in set-theoretic terms—and as a result can be readily analyzed using the standard tools of formal semantics (e.g. Barwise & Cooper, 1981).

In contrast to quantified statements, generics have proved difficult for semantic...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sarah-Jane Leslie, « Generics Articulate Default Generalizations », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 41 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 26 juillet 2014. URL : http://rlv.revues.org/2048

Haut de page

Auteur

Sarah-Jane Leslie

Princeton University

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page