Navigation – Plan du site

Generics as reflecting conceptual knowledge

James A. Hampton
p. 9-24

Résumés

Nous proposons que les génériques reflètent la nature du système conceptuel, qui, par ses structures prototypiques et ses frontières vagues, déstabilise les traitements logiques traditionnels. Les représentations conceptuelles contiennent les informations que l’on considère pertinentes et appropriées pour comprendre et se familiariser avec le concept en question. Ces informations incluent des traits fondamentaux et ontologiques, ainsi que des informations sur la forme ordinaire ou typique que peuvent prendre les exemplaires du concept, et tout autre information qu’il est important de connaître. Nous utilisons des exemples de la littérature de psychologie pour illustrer la relation qui existe entre les génériques et les erreurs de raisonnement qui peuvent se produire à cause de la dépendance des concepts liés à la notion de similitude. Afin de comprendre la logique des génériques, nous devrions donc nous intéresser aux processus par lesquels les information s’attachent et s’intègrent à la représentation d’un concept.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

1. Knowledge and generics
2. Intensional reasoning
3. The modifier effect in generics
4. Category-based induction
5. Conclusions

Aperçu du début du texte

1. Knowledge and generics

Generic statements describe a state of affairs that is “generally” true in some sense. One of the important uses that we make of generic statements is to communicate information about the world to other people. “Rain is good for crops” we say, or “People take holidays in August”. In fact statements that we make about the world are most often generic statements. Although we may state them with confidence, and we may be taken to be telling the truth by our listeners, yet if interpreted as expressing a universal truth, then they may very likely be false. Some crops don’t need too much rain. Some people avoid taking holidays in August.

This paper will argue that the knowledge of the world that we communicate to others in language depends on an informational structure that is constructed from individual concept representations. These representations themselves contain or point to information that is considered germane and relevant to an understanding and familiari...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

James A. Hampton, « Generics as reflecting conceptual knowledge », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 41 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 19 septembre 2014. URL : http://rlv.revues.org/2036

Haut de page

Auteur

James A. Hampton

Psychology Department, City University London

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page