Navigation – Plan du site

Le nom de l’adjectif

Hagit Borer et Isabelle Roy
p. 99-124

Résumés

Nous nous intéressons dans cet article aux adjectifs (supposés) construits comme des expressions nominales. À partir de données de l’anglais, du français, de l’hébreu et de l’espagnol, nous montrerons que ceux-ci appartiennent à deux classes distinctes. Une classe restreinte est constituée de noms véritables homophones avec les adjectifs correspondants, mais dont le sens n’est, bien que relié, pas directement dérivé de celui de l’adjectif. La classe la plus ample et productive est constituée de véritables adjectifs épithètes modifiant un nom nul. La variation des interprétations que le N nul peut recevoir, ainsi que la variation à travers les langues, s’avéreront dépendre des conditions d’identification et de légitimation des noms nuls dans une langue et une structure données.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hagit Borer et Isabelle Roy, « Le nom de l’adjectif », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 34 | 2005, mis en ligne le 22 décembre 2006, consulté le 26 avril 2017. URL : http://rlv.revues.org/1375 ; DOI : 10.4000/rlv.1375

Haut de page

Auteurs

Hagit Borer

Isabelle Roy

University of Southern California

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page