Navigation – Plan du site

In-situ wh-phrases in Spanish: locality and quantification

Ricardo Etxepare et Myriam Uribe-Etxebarria
p. 9-34

Résumés

Cet article analyse les questions à syntagme-wh (qu-) in-situ en espagnol. Il montre que la position de surface de ces syntagmes est le résultat d’un mouvement visible vers une position focale dans la péripherie gauche. La position post-verbale dans laquelle les syntagmes-wh apparaissent résulte d’un mouvement postérieur par-dessus la position focale, dans l’esprit des propositions récentes de Kayne (1998, 2000). L’analyse défendue ici conduit à distinguer le phénomène in-situ en espagnol des phénomènes correspondants rencontrés dans les autres langues romanes, dont le français (Chang, 1997; Cheng et Rooryck, 2000; Bo‡koviç, 2000). Il est ainsi démontré que les mécanismes syntaxiques supposés déterminer la distribution des syntagmes-wh-in-situ dans ces langues doivent être modifiés dans le cas de l’espagnol. Dans une perspective comparative, les données de l’espagnol étayent une approche ‘pluraliste’ des stratégies in-situ (Cheng et Rooryck, 2003), selon laquelle la notion descriptive de syntagme in-situ recouvre un domaine grammatical non homogène. D’un point de vue théorique, notre analyse appuie l’idée que beaucoup de phénomènes analysés comme mouvement abstrait (en Forme Logique) dans la tradition du Gouvernement-Liage doivent être réanalysés comme cas de mouvement visible (masqué).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ricardo Etxepare et Myriam Uribe-Etxebarria, « In-situ wh-phrases in Spanish: locality and quantification », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 33 | 2005, mis en ligne le 16 septembre 2005, consulté le 22 juin 2017. URL : http://rlv.revues.org/1238 ; DOI : 10.4000/rlv.1238

Haut de page

Auteurs

Ricardo Etxepare

CNRS- UMR 5478

Myriam Uribe-Etxebarria

University of the Basque Country

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page