Navigation – Plan du site

Portée des quantifieurs et ordres des mots en coréen

Jung-Sup Bak
p. 157-178

Résumés

Cet article vise à décrire la portée des quantifieurs dans diverses constructions à quantifieurs multiples en coréen. Pour ce faire, il adopte la théorie de Diesing qui permet d’expliquer de nombreux phénomènes de quantification dans diverses langues. Il propose par ailleurs une analyse nouvelle d’un déplacement dit « M(iddle)-scrambling » dans des langues comme le coréen. Depuis longtemps, il a été admis dans la littérature que le sujet se comporte comme une exception au regard de M-scrambling. Mais cette idée couramment admise est rejetée dans ce travail. Il est démontré ici que M-scrambling est un déplacement vers une position hors de vP qui concerne tous les syntagmes non prédicatifs. Cette analyse de M-scrambling, combinée avec la théorie de Diesing, permet de rendre compte correctement des faits de quantification en coréen.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jung-Sup Bak, « Portée des quantifieurs et ordres des mots en coréen », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 16 septembre 2005, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rlv.revues.org/1218 ; DOI : 10.4000/rlv.1218

Haut de page

Auteur

Jung-Sup Bak

Université Sogang

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page