Navigation – Plan du site

La ponctuation dans le texte : parenthèses, sujets et linéarité dans l’incipit du Palace de Claude Simon

Sabine Boucheron
p. 33-40

Résumés

Nous proposons d’aborder la problématique de la linéarité par le biais de la ponctuation, et particulièrement grâce à la parenthèse. Dans l’incipit du Palace de Claude Simon, on peut en effet observer que la linéarité langagière se dédouble. Un premier niveau, qui obéit aux normes scripturaires du nouveau roman, offre une description hyperréaliste d’un pigeon ; un second niveau, ménagé par les parenthèses, réintroduit des traces de subjectivité : des personnages de roman, la subjectivité modalisante d’un narrateur et le fil de l’écriture qui revient au cœur du texte. Un texte qui s’écrit donc sur plusieurs lignes, et qui permet de laisser croire qu’il est enfin possible d’échapper à cette linéarité langagière qui, d’ordinaire, contraint l’écrivain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sabine Boucheron, « La ponctuation dans le texte : parenthèses, sujets et linéarité dans l’incipit du Palace de Claude Simon », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 09 septembre 2005, consulté le 08 décembre 2016. URL : http://rlv.revues.org/1212 ; DOI : 10.4000/rlv.1212

Haut de page

Auteur

Sabine Boucheron

Université de la Sorbonne nouvelle – Paris 3 RES (SYLED-UPRES, EA 2290)

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page